Instant musique : One Eye Dollar

Classé dans : Blog | 0

Si vous vous posiez la question, la réponse est : OUI, j’écris toujours en musique (ou presque). Je me laisse bercer ou emporter par les mélodies qui explosent dans mes oreilles – car j’écoute exclusivement au casque – et m’inspirent des images qu’elles font naître dans mon esprit. Parfois, la musique me transporte au plus profond de mon imagination et il n’est alors pas rare de m’apercevoir rêvasser devant mon écran en veille… Sachez tout de même que j’ai tendance à mordre facilement lorsque je suis ainsi déconnectée de la réalité, au cas où l’idée folle de me sortir de cet état de béatitude vous prendrait.

Mes goûts musicaux sont assez… spéciaux par moment. Je peux passer du Manson au Beethoven pour repasser par du Born Of Osiris et terminer par London Grammar… ET, j’ai aussi un gros faible (très gros) pour les musiques de film, les musiques « épique » (du Two Steps from Hell) avec comme coup de cœur du moment : Ivan Torrent… Un jour, pour rire, je vous posterai mes playlists !

Bref, le but premier de cet article était de vous présenter mon dernier achat en terme de musique : l’EP de One Eye Dollar !

Si le nom du groupe vous parle déjà, c’est normal ! Vous avez découvert l’un des titres de l’EP dans la bande-annonce de Résurrection. J’en profite au passage pour remercier une nouvelle fois le groupe pour m’avoir gentiment permis d’utiliser leur chanson.

 one eye dollar

Groupe Rock’n’Roll formé en 2012 avec des musiciens issus de formations très actives dans l’underground (Blood Troopers, W.I.L.D, Lincoln 3.3, Dead Season, Ufych, Dum(b)ass).
Avec l’envie d’associer métal et rock’n’roll le groupe a des influences très variés tel que Motorhead, Down, Balck sabbath, mais aussi des groupes plus poprock tel que Soundgarden ou FooFighters.
Un rock’n’roll énérgique et puissant à la fois, mêlé à des passages plus ambiants, plus stoner, métal voir même planants, le groupe saura faire de toutes ses influences son propre style.
L’odeur du whisky, de la bière et des ranchs du texas est mis à l’honneur avec cette formation.

J’ai entendu Bumblebeer pour la première fois sur le téléphone de mon homme, les pauvres enceintes crachant le son poussé à fond, la vidéo dansant sur l’écran entre ses doigts. Il s’est tourné vers moi pour me demander : « T’aimes bien ? » J’ai simplement hoché la tête. En réalité, je venais de tomber amoureuse, un véritable coup de foudre musical. La chanson terminée, je me suis empressée de la retrouver sur YouTube pour écouter en boucle encore et encore… En groupie qui se respecte, j’ai liké la page Facebook (One Eye Dollar) et je suis activement l’actualité du groupe – dans l’ombre, bien sûr, je suis bien trop timide.

Depuis une semaine, l’EP de One Eye Dollar, The Life and Death of Sheriff Bufford R. Callahan, est mien ! Offert par moi-même, j’ai déballé le paquet (déjà éventré avec soin par mon chéri) et pouffé de contentement. J’ai retiré le CD de la pochette et… misère, je me suis rappelée que nous n’avions PAS de lecteur de CD dans le salon… ARG ! Soyez sans crainte, j’ai bien trouvé une solution pour l’écouter

Voilà pour cet article, je tenais à vous faire découvrir ce groupe français dont la musique m’accompagne lorsque j’écris ou simplement quand j’ai besoin de m’évader un peu.

Page Facebook du groupe : One Eye Dollar

 

 

 

Laisser un commentaire