Pas de NaNo pour moi cette année… A moins que…

Classé dans : Blog, Petits mots de l'auteur | 3

logo-nanoQu’est-ce que le NaNoWriMo ? (selon Wikipédia)

NaNoWriMo, ou mois national d’écriture de roman (National Novel Writing Month), est un projet d’écriture créative dans lequel chaque participant tente d’écrire un roman de 50 000 mots – soit environ 175 pages – en un seul mois. Le projet a débuté aux États-Unis en juillet 1999 avec 21 participants, et a été tenu annuellement en novembre depuis 2000. En dépit de son nom, le projet est maintenant de portée internationale. En 2005, 59 000 personnes se sont inscrites, dont 10 000 ont atteint le but fixé. Cette marque a établi le nouveau record de succès de NaNoWriMo.

Règlement

Le roman peut porter sur n’importe quel sujet, dans n’importe quel genre et dans n’importe quelle langue. L’utilisateur doit s’inscrire sur le site officiel de Nanowrimo. Le roman doit être débuté au plus tôt minuit, le 1er novembre, et être terminé avant minuit, le 30 novembre, temps local. La planification et les notes anticipées sont permises, mais aucun matériel écrit plus tôt ne peut entrer dans le corps du roman. Il y a débat quant à savoir si l’idéal est d’écrire un roman complet de cinquante mille mots, ou plus simplement d’écrire les cinquante mille premiers mots d’un roman, pas nécessairement complet, la dernière façon de voir étant peut-être plus satisfaisante.

La culture du NaNoWriMo

Pour réussir, un auteur doitcrire en moyenne 1666 et 2/3 mots par jour, qui représente environ quatre pages à interligne simple. À ce rythme, la plupart des participants trouvent peu de temps pour la révision, l’édition, ou même pour produire leur meilleur travail. Les organisateurs de l’événement disent que l’idée même est de s’asseoir simplement et d’écrire, indépendamment de la qualité, en utilisant la date limite comme incitation pour démarrer et mettre ses mots sur papier, quels qu’ils soient.


Participer ou non au NaNo cette année…

Je pense que ce challenge n’est définitivement pas pour moi. Après avoir lamentablement échoué dans la rédaction des 50 000 mots du NaNo, je me suis ramassée (oui, oui) avec le PaNo (20 000 mots à peine…). Pourtant, ce défi me donne toujours envie de participer, remontée à bloc avant le top départ, des idées plein la tête. Puis, lorsque je me retrouve devant mon clavier, je me rends compte que mon rythme d’écriture est lent, très lent. Je peine à atteindre les 1700 mots de moyenne par jour, même sous mes propres encouragements qui s’effritent bien rapidement au bout d’une petite semaine.

Ma courbe d’avancement paraît chuter et mes stats sont si mauvaises que je les cache afin d’arrêter de nourrir mon obsession pour les chiffres. Cette méthode d’écriture n’est tout simplement pas pour moi. J’ai besoin de temps pour réfléchir et écrire, pour vivre cette histoire qui naît dans mon esprit et la retranscrire le plus fidèlement possible sans oublier le moindre détail. Une fois la page noircie de quelques lignes, je ne peux pas m’empêcher de les relire, de les visualiser et de les partager avec mes personnages.

Alors pourquoi je me balade sur le site du NaNo ?

Malgré tout cela, j’ai tellement envie de participer à ce NaNo… tellement envie de surmonter cette épreuve et d’en sortir victorieuse ! Je ne suis pas défaitiste, mais je connais mes limites (et surtout celles du temps qui file).
Je suis joueuse et les défis m’ont toujours beaucoup attirée. Alors, oui, je me suis connectée à mon compte et, oui, la fenêtre d’inscription de la nouvelle est ouverte…

Participer pour le fun !

Après tout, rien ne m’empêche de participer à ce challenge. La solution serait un NaNo parallèle avec un but de 25 000 mots, comme pour le Camp NaNo que j’ai raté cette année. Je peux sans doute me fixer cet objectif pour le mois de novembre en instaurant un petit plugin d’avancement sur le blog tout en postant des articles sur la progression de l’histoire.

Bref, comme vous pouvez le voir, je ne suis pas encore décidée…

M’inscrire au NaNo, ne pas m’y inscrire ? Telle est la question !
Et vous ? Vous y participez cette année ?

3 Réponses

  1. ouh la la !! c’est le genre de défi, tout comme toi, qui me donne envie que je sais inatteignable me concernant. J’arrive à peine à écrire 900 mots par jour donc 1700… c’est mission impossible. Mais comme tu dis, c’est ce genre de défi qui fait avancer aussi, un challenge… je passe mon tour…en tout cas pour l’instant ! Bon courage à toi si tu t’y lance !

    • Je pense que je vais m’y inscrire pour le fun… Même si je n’écris pas beaucoup, le challenge va me stimuler un peu
      Et j’ai trouvé un super plugin de barres d’avancement pour mes projets. Comme ça, je pourrai me faire des petits défis personnels tous les mois !

  2. […] semaine dernière, j’ai avoué courageusement mes échecs cuisants lors de ces défis et mon envie de me prendre une nouvelle claque pendant la session de […]

Laisser un commentaire