Apoca-quoi ?

Classé dans : Blog, Chapitre après chapitre | 3

Le thème de La fabrique à textes du mois de juillet est : l’apocalypse !

Juillet, sa chaleur et ses orages. Un temps parfait pour une petite apocalypse. Si, si. Prêts pour tenter de survivre ? Alors, en route !

Un thème qui m’a beaucoup inspirée et qui a donné naissance à un texte avec pour protagonistes les cavaliers de l’apocalypse (à ma sauce, bien sûr).

la-fabrique-apocalypse

Apoca-quoi ?

Un bruit incessant se répercutait contre mes tympans comme le son des cloches. D’ailleurs, il s’agissait davantage de petites détonations que de carillons, tel un doux chant de bombes atomiques. D’une main maladroite, je cherchai ce fichu perturbateur de sommeil sur la table de chevet pour lui faire la peau et l’envoyer valser contre le mur d’en face. Mais le phénomène cessa sans prévenir, me plongeant dans un silence bienveillant et propice au repos. Mes paupières lourdes comme du plomb se refermaient déjà lorsqu’une voix puissante me fit bondir de mes couvertures :

— Putain, Mort, si t’es encore en train de dormir, je vais te botter les fesses !

Charmant. Vraiment. J’adorais me faire réveiller avec autant d’amour…

— Je suis dans la salle de bain ! J’arrive, c’est bon !

Je grommelai bruyamment et sortis de mon petit paradis pour rejoindre mes frères au plus vite. Je me pris malencontreusement les pieds dans mes affaires et terminai les quatre fers en l’air dans la porte. Je sautai dans la douche sans plus attendre.

J’attendais patiemment que mes cheveux s’égouttent lorsque Famine frappa à la porte sans entrer :

— Ma très chère sœur, je sais que le passage dans la salle de bain est sacré pour les femmes, mais Guerre va détruire la maison entière si tu ne te dépêches pas un peu…

Je soupirai. Quelle idée de naître dans une fratrie composée de trois mâles dominants Je passai un short et un tee-shirt dans les tons pastel et descendis en trompe l’escalier, trahissant mon humeur massacrante. Je tombai directement sur Guerre qui jurait comme un charretier et lui crachai toute ma haine :

— Mais, c’est quoi ton problème aujourd’hui, Guerre ? Et pourquoi vous êtes tous habillés comme des Batman ? Vous êtes ridicules !

— Mort… tu n’as tout de même pas oublié ?

— Oublié quoi ? grognai-je prête à mordre.

— C’est l’heure de l’apocalypse ! s’écria Famine avec un entrain de gamin devant ses cadeaux de Noël.

— L’apoca-quoi ? m’écriai-je perplexe. Oh non, vous n’allez pas remettre ça ! La dernière fois, on a terminé sous une pluie de grêlons tueurs qui ont failli dévorer la cervelle de Conquête !

Je les observai ricaner alors qu’ils attrapaient les clefs de leurs voitures respectives, les chevaux étant maintenant sous le capot de machines de courses.

— Les gars, j’ai pas envie de déclencher l’apocalypse et je ne veux pas participer à votre plan débile.

— QUOI ? s’étonnèrent-ils de concert.

— Oh, Mort, imagine un peu : tuer des millions de personnes, les faire souffrir le martyr, sentir leurs petits cœurs s’arrêter de battre entre tes mains… N’est-ce pas excitant ?

— Allez, ce sera amusant, tu vas voir ! continua Conquête.

— Mais, on ne peut pas déclencher l’apocalypse, pas maintenant !

— Ah oui ? Et pourquoi donc ? demanda Guerre au bord de la crise nerfs.

— Parce que la saison 5 de Game of Thrones n’est pas même encore tournée ! Si on tue tout le monde, comment va-t-on faire pour la regarder s’il n’y a plus personne pour jouer dedans, hein ?

Un lourd silence s’installa dans le salon suite à mon argument de choc. Les trois garçons enlevèrent leurs costumes et hochèrent la tête comme des enfants dont la bêtise à venir venait d’être démantelée.

Ouf… j’allais pouvoir me recoucher en paix. Pour cette fois-ci…

***

Si vous avez aimé, je vous invite à faire un petit tour sur La Fabrique

3 Réponses

  1. Excellent tout simplement
    Je n’avais jamais remarqué que les noms des chevaliers de l’apocalypse étaient féminins
    La Mort qui refuse de participer à l’apocalypse pour cause de série Tv : trop bien

    • C’est vrai, tu viens de me le faire remarquer aussi !
      Eh oui, c’est important de connaître la fin de sa série, cela évite une frustration éternelle
      Je me suis bien amusée en écrivant ce petit texte !

  2. je passe un peu tard ; jolie, l’idée de l’apocalypse manquée… mais alors, espérons que Games of thrones comptera au moins 199 saisons !

Laisser un commentaire